Escapades

Chemin du Roy

Samedi matin (fin de semaine dernière), première vraie belle journée de printemps. Sur un coup de tête, à 8h00 on part, Fiston, Lili et moi. Rien de préparé, même pas de quoi faire un pique-nique, ni carte ni GPS, ni cellulaire non plus. Direction? Probablement Trois-Rivières. Comme je l’ai déjà expliqué ici je ne sais pas trop ou aller quand je pars sur un coup de tête et une « grande » ville est (était) souvent une valeur sûre. Donc on part de Laval, on se retrouve sur la 40 et là, on voit une belle petite pancarte bleue qui dit « Chemin du Roy » je demande à Fiston ce qu’il en pense et me répond qu’il le connait, il en a appris un peu là-dessus à l’école. Pas besoin d’en savoir plus, on a prit la sortie. Faut dire que j’aime l’histoire et j’aime la vieille architecture alors…

DSCF6395

Ça nous a pris 6 heures de route se rendre à Trois-Rivières. Je ne savais même pas que c’était possible. Et je ne compte même pas notre heure de dîner. Mais on a fait TOUS les villages sans exception sur la route et nous nous sommes arrêtés à CHAQUE endroit. Parce que ça amusait Fiston (et moi aussi je l’avoue) et parce que c’était comme une chasse aux trésors, on s’arrêtait à chaque Église , le temps de se dégourdir les jambes, prendre une photo, visiter le cimetière ou les lieux environnant… On a vraiment fait de belles découvertes!!! La plus belle Église se trouve à Louiseville, mais c’est à Yamachiche qu’on a fait la plus belle découverte: un Chemin de Croix « camouflé » à travers les pierres tombales. Bon okay, pour certains, ça peut avoir l’air bizarre de visiter des cimetières avec son enfant de 10 ans mais je vous jure que Fiston a vraiment apprécié!

Vraiment par hasard, nous sommes tombés sur un casse-croûte de bord de route nommé « Chez Archie ». Fan de la BD depuis que je suis toute petite, c’était un arrêt obligatoire! Je n’ai pas encore parlé du trajet le long du Fleuve parce que c’est tout simplement indescriptible par endroit. Pour une fille qui a passé les 17 dernières années de sa vie à Montréal et à Laval, on oublie vite qu’il y a tellement de beaux endroits pas très loin! Pas besoin de se rendre à Myrtle Beach pour ça! Ce qui était surprenant, c’est les changements d’environnement en route… On passait d’un petit village sur le bord de l’eau (à peine à quelques mètres) à un chemin de campagne en gravier au beau milieu de nulle part… mais on retrouvait toujours la petite affiche bleue qui nous signalait que nous étions toujours sur la bonne route!

DSCF6372Comme c’est une route historique, Fiston a pris le temps (trop!!!!) pour lire chaque plaque, chaque texte, chaque panneau qui racontait une petite partie de notre histoire! On a même vu un endroit ou une capsule temporelle a été enterrée l’année dernière.Mais ce que Fiston a apprécié par-dessus tout, c’est la visite au Vieux Moulin. Tout ce qui touche l’eau le fascine… dommage qu’on soit encore en basse saison, le site était fermé.

Tous ces souvenirs, tous ces endroits magiques et remplis d’histoires que nous ne voyons pas à partir de l’Autoroute 40… Ça faisait du bien pour une fois de sortir des sentiers battus! Parcontre, c’est lors de notre retour à la maison sur l’autoroute que nous avons eu la chance d’apercevoir des milliers (un bon 15 000 selon les sources) d’oies des neiges et des bernaches du Canada à la hauteur de Saint-Barthélemy. Reste à voir qu’elle sera notre prochaine destination!

DSCF6470

Enregistrer

Laisser un commentaire