Ma p'tite vie au quotidien, Mon poids, ma santé

Manger ses émotions

4-indices-pour-reperer-un-regime-dangereux-viandes

Dur retour à la réalité ce matin. Je n’ai pas souvenir d’avoir délaissé ma balance aussi longtemps… et ne pas avoir vu venir cette hausse vertigineuse serait me mentir à moi-même. Parce qu’il n’y a pas trente-six mille raisons à cette prise de poids soudaine. J’ai mangé mes émotions ces derniers temps et pas rien qu’à peu près… Quand toutes tes bouées de sauvetage se détachent les unes après les autres et la seule qu’il te reste est la nourriture, tu t’accroches à ça pour ne pas sombrer. Je sais que le petit instant de bonheur que manger peut apporter ne dure pas éternellement, mais quand ça ne feel vraiment pas, tu prends tout ce qui passe. Parce que ça soulage, même temporairement, et ça fait du bien. Heureusement (ou malheureusement) pour moi, la prise de poids ne me déprime pas tant que ça alors lorsque je pèse le « pour » du « contre », cette prise de poids a été bénéfique si je peux m’exprimer ainsi.

Mais maintenant, c’est du passé et même si tous mes problèmes ne sont pas complètement réglés (qui peut vraiment se vanter de ne pas avoir de problèmes anyway…) c’est le temps de passer à autre chose et me remettre sur le droit chemin. Surtout que mes premières vacances à la plage approchent dangereusement vite et la nature a gentiment décidé que chaque gramme que je prends ne se répartit pas équitablement à travers mon corps, nooon! Tout, mais absolument tout se dirige au milieu de mon corps (hanches, haut des cuisses et ventre). Jamais dans mes mollets, ni mes bras et encore moins dans ma brassière, ça va de soi. Donc si je veux être capable « mentalement » de porter mon maillot sur la plage (ai-je dit bikini?) dans environ 6 semaines, j’ai du pain sur la planche…

Le fait d’avoir commencé à cuisiner avec Fiston n’a peut-être pas aidé à ma cause non plus… D’un côté oui, parce que ça me permet de passer des beaux moments avec lui et ça me change les idées, mais d’un autre côté, me semble que je mange tout le temps! Mais bon, j’ai définitivement un problème avec mes portions alors je devais focaliser là-dessus.
D’un côté, tout ce qui me fait du bien me fait engraisser alors on fait quoi dans ce temps-là??? J’ai l’impression d’être dans une spirale sans fin… C’est sûr que dans le meilleur des mondes, je m’assure que tout va bien, que la vie est toujours belle et que des licornes volent dans un ciel d’arc-en-ciel fait de chips multicolores qui font perdre du poids et que mon corps serait 100% coopératif, mais dans la vraie vie, c’est rempli de hauts et de bas et on n’y peut rien… Heureusement dans un certain sens, parce que sinon la vie serait plate dénudée de toutes émotions et on ne saurait apprécier les petits bonheurs de la vie, mais me semble qu’un partage un peu plus équitable dans ma vie me permettrait de souffler un peu…

motivation_2

Enregistrer

Laisser un commentaire